Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

L’armée d’Afrique, quiproquos et paradoxes
Conférence de Grégoire GEORGES-PICOT
Le groupe Marat
3 novembre 2011, Miramas

A l’occasion du vernissage des expositions « Portraits d’anciens combattants de l’armée d’Afrique » et « Roger Jouanneau-Irriera, portraits de combattants 1942-1945 »
 
 
1830-1962. Les 132 années de l’histoire de l’armée d’Afrique sont tissées de quiproquos, de contradictions et de paradoxes.
Quiproquos ? L’armée d’Afrique n’est pas une armée d’Africains mais un ensemble où se côtoyaient des citoyens français et des sujets de l’Empire colonial, des appelés et des volontaires, des Européens et des "indigènes" d’Afrique du Nord.
Contradictions ? Vecteurs de l’expansion européenne, ses soldats sont-ils seulement des chiens de garde du colonialisme ? Cette armée est aussi une institution où le principe républicain d’égalité entre en conflit avec les réflexes coloniaux.
Paradoxes ? Durant la Deuxième Guerre mondiale, les soldats de l’armée d’Afrique vont contribuer à la libération de l’Europe. Dix ans plus tard, nombre d’entre eux, Arabes et Berbères, forment l’ossature militaire des mouvements de libération des pays du Maghreb.
 
Grégoire GEORGES-PICOT est historien, animateur de l’amicale du groupe Marat et auteur de L’innocence et la ruse. Des étrangers dans la Résistance en Provence, Tirésias, 2000, réédition 2011.
 
Jeudi 3 novembre 2011 à 18h00
Médiathèque intercommunale Ouest Provence
Avenue de la République
13140 MIRAMAS
Tel : 04 90 58 53 53
 
Manifestation dans le cadre de la Première biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires - Provence - Alpes - Côte d’Azur

Le groupe Marat







 

 

 


Mise à jour : lundi 15 juillet 2019
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0